Le Vatican ne reçoit plus seulement la lumière divine. L'Etat vient en effet de se convertir à l'énergie solaire en inaugurant sa première installation d'énergie propre. Il s'agit d'un peu plus que d'une installation symbolique, puisque pas moins de 2400 panneaux solaires épousent le toit incurvé de la salle Paul VI, tout près de la coupole de la basilique Saint Pierre.

Des panneaux solaires et moins de rejet de CO2

L'installation pourra fournir 300 MW sur l'année, avec des pics de 221 KW/heure, selon le Vatican, et alimentera tout ou partie du bâtiment, permettant d'économiser chaque année plus de 80 tonnes de pétrole.

D'autres énergies renouvelables à l'étude

Cette première installation de renouvelable en appelle d'autres, puisque l'objectif est de produire en énergie renouvelable 20% des besoins d'ici 2020. Cet objectif correspond à celui fixé par l'Union européenne aux Etats membres. Une structure pourrait prochainement être construite sur le site de Radio Vatican à Santa Maria di Galeria, au nord de Rome. Selon Pier Paolo Cuscianna, l’installation de panneaux solaires sur une superficie de 300 hectares pourrait permettre d’y produire 6 fois plus d’électricité que n’en consomme la structure accueillant les immenses antennes de Radio Vatican. Le Vatican deviendrait alors un producteur net d'électricité, puisque l’électricité en surplus serait alors vendue à un fournisseur extérieur.

L’énergie solaire sera également exploitée à partir de 2009 sur le toit de la cantine des employés de l’Etat de la Cité du Vatican. Des panneaux solaires devraient cette fois-ci permettre la production d’eau chaude ou froide pour climatiser le bâtiment. En outre, l’Allemand Frank Asbeck, président et administrateur délégué de la société SolarWorld, a confié son intention d’offrir au pape une papamobile écologique fonctionnant à l’énergie solaire.