Ecolo bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, octobre 3 2014

Bio, environnement, écologie : 50 enjeux majeurs selon la WWF

Depuis 50 ans la WWF est une ONG qui tente faire comprendre aux hommes les enjeux de leurs actions envers la nature et l'environnement qui a terme, sont notre plus grande richesse.



lundi, juillet 7 2014

Le lait bio pour bébé

Pourquoi lui donner du bio ?

Il est souhaitable d'allaiter son bébé le plus longtemps possible (dans certaines contrées on les nourrit au sein jusqu'à 3 ans...), mais souvent 1 mois relève de l'exploit, alors le lait infantile déshydraté devient incontournable. Mais faut il donner à bébé du lait bio ?. Je connais de plus en plus de mamans qui se posent la question. Je répondrais juste une chose : Comment l'estomac et les intestins d'un petit bout de 3,5 kilos peuvent éliminer et filtrer des traces de pesticides, engrais chimiques, antibiotiques, j'en passe et des meilleurs...

Pourtant il est vrai, les produits d'alimentation pour enfants sont soumis à des contrôles sévères mais il n'en reste pas moins que les laits issus de élevage intensifs garde des traces de résidus pas trop sains pour les individus. Les produits bio,sont eux soumis à une réglementation supplémentaire sur le mode de production et sur l'élevage des  animaux : les vaches ne doivent pas être confinées. Elle doivent être élevée uniquement avec du fourrage et uniquement "bio" cultivé sans engrais et sans pesticides. Les productions avec des OGM (organismes génétiquement modifiés) sont exclues). En cas de maladies des troupeaux, les vaches doivent être soignées par des méthodes naturelles telles que homéopathie, phyto (je sais ça peut faire sourire...). Les antibiotiques classiques sont exclus.

Les petits pots bio sont élaborés dans le même esprit. Regarder l'étiquette d'un produit classique conventionnelle : vous comprendrez...en tout cas : Moi ça ne me rassure pas.. Après la ribambelle de E..., on a les émulsifiant, lécithine de soja, maïs avec OGM et la liste est longue.

dimanche, mai 11 2014

Recyclable VS recyclé ?

on voit souvent inscrit la mention RECYCLABLE sur les produits de consommation courante. Genre le papier du beurre… mon carré de beurre porte la fameuse marque indiquant au consommateur que le produit peut être recyclé…

Seulement le problème, c’est que les conteneurs en bas de chez moi portent des petits dessins mais le papier gras de mon carré de beurre est interdit ! Même combat pour les emballages des gâteaux d’une grande marque à 2 lettres que je n’ai pas envie de citer, mais qui propose aux enfants de participer au recyclage de leur emballage… ma fille lit soigneusement les indications sur le paquet et met le paquet vide dans notre poubelle de tri papier et reprend son carnet des déchets acceptés dans les bennes de tri. Elle me regarde, souffle bruyamment et reprend son emballage pour le mettre dans la poubelle « normale »… Je lui demande de m’expliquer pourquoi elle n’est pas contente : le petit carnet indique que les papiers plastifiés ne sont pas autorisés or c’est le cas de notre paquet de gâteaux ! Alors voilà, ma fille et moi avions juste envie de pousser un coup de gueule contre le marketing de certaines marques qui veulent nous vendre du recyclable alors qu’il n’existe pas de structure pour le faire. Nous avons donc décidé – depuis longtemps d’ailleurs – de privilégier les emballages et produits RECYCLES (boite oeufs, feuilles de papier, papier toilette, essui-tout…) et non la publicité du recyclable.

samedi, mars 15 2014

Aluminium planet

Dans l'emballage au quotidien l'aluminium est un produit de première nécessité. Il y en a qui en entourent même leurs box ou modem pour se protéger des rayons wifi... cependant l'usage de l'aluminium n'est pas sans dangers. la chaine TV ARTE a consacré un documentaire à ce sujet et au commerce bio équitable en général.
Ici, petite vidéo sur les initiatives en Guinée :






vendredi, février 21 2014

Comment reconnaître les produits issus du commerce équitable ?

Il existe des associations qui délivrent des labels garantissant le respect des règles du commerce équitable. Le plus connu est le label de l’association Max Havelaar

A but non lucratif, l’association Max Havelaar a émit un label dont le cahier des charges définit les points nécessaires à respecter pour prétendre au commerce équitable. Le label est délivré par produit et non pour une marque complète. Le but de l’association (outre le fait de représenter le mouvement international FLO – Fairtrade Labelling Orgazinations) est de favoriser le développement des producteurs indépendants dont le poids face aux géants de la grande distribution est trop faible. Très souvent, les producteurs se réunissent en coopérative pour avoir plus de poids.

La société – indépendante de l’association – Flo-Cert est chargée de vérifier et contrôler les entreprises qui prétendent aux labels Max Havelaar. Tous les acteurs de la chaîne de vie du produit sont analysés. Il est très important d’impliquer le plus de monde possible dans la démarche non seulement pour sensibiliser les acteurs mais également les producteurs.

l'obtention du label est accordée aux produits dont les points suivants sont respectés :

- le prix doit permettre à tous les acteurs de s’octroyer un revenu/salaire décent et correct face au travail fourni

- le travail des enfants est interdit, de même que l’esclavage et la discrimination

- le respect de l’environnement est indispensable

- la réduction des intermédiaires producteur-consommateur au maximum

- la liberté syndical…

La liste est non exhaustive.

vendredi, février 14 2014

Cosmétiques bio : les composants principaux

Les cosmétiques bio sont des des produits de beauté dont la composition réside dans un maximum d'ingrédients naturels contrôlés et labellisés par un organismes certificateurs. 95 % au moins des composants doivent être issus de l'agriculture biologique (On peut se poser la question des 5 % restants... Quand une multinationale comme L' Oréale rachète Sanoflore, on peut bien imaginer que c'est un moyen très simple d'écouler des composants "suspect" d'une manière très simple. En tout cas, la législation sur les cosmétiques bio est très réglementée et contrôlée.

En ce qui concerne les matières d'origine végétale sont utilisées exclusivement :

- les eaux florales : bleuet, hamamélis, lavande, verveine... - les huiles essentielles : palmarosa, néroli, rose... - les huiles végétales : huile d'olive, onagre, sésame, argan, amande, noisette, rose - les beurres végétaux : karité, babassou, cacao... - Les cires végétales : carnauba pour le maquillage bio... - les algues - les macérats huileux - les teintures mère - les macérats glycérinés

Les matières premières d'origine minéral :

- l'argile - le talc - les pigments minéraux

Les matières premières d'origine animal :

- La propolis : résine que recueille les abeilles sur les bourgons mélangées à leur suc. - le miel - la gelée royal - le lait - les oeufs

page 2 de 2 -